les news de james…

Bienvenue sur mon blog

 

EPITRE AUX CURIEUX 2 juillet, 2011

Classé dans : 2011 — boumboumjames @ 9:09

un article sur boumboumtralala et la bafouille incontinente !

lucie van de walle nous fait la surprise d’apparaître sur son site !

http://www.entreleslignes.be/entre-les-lignes/peregrinations.html

    Destinée à ranimer l’art épistolaire maltraité par la forme abrégée des courriels et textos, cette Revue est pilotée par Marcelle Imhauser, figure liégeoise bien connue pour son parcours à la RTBF et son implication dans toutes sortes de projets engagés, comme animatrice, auteur ou encore collagiste.

    Quant au sens du titre de la Revue, « Bafouille », le terme argotique fut choisi comme signal d’ouverture à tous les publics. Par ailleurs, le qualificatif « Incontinente » invite au lâcher-prise à l’égard de ses propres freins, comme par rapport au thème imposé. Ce dernier est proposé comme point de départ d’une missive qui n’arrivera jamais, et pour cause, à son destinataire. Ainsi, après Lettre à mon psy, Lettre à Jules César, Lettre de dénonciation, qui vient juste de paraître, le prochain thème sera Lettre à mon poisson-pilote. Avis aux amateurs, lesquels peuvent torcher leur bafouille et l’envoyer d’ici fin octobre (2 pages maximum). Au moment de la publication, les lettres sont lues en public au Centre Inculturel l’Aquilone à Liège.

    Cette Bafouille Incontinente est éditée par une micro-maison d’édition, à savoir Boumboumtralala (!), un nom improbable choisi au débotté par James Specht, entre autres, instituteur, illustrateur, et partant, aussi éditeur. L’activité de Boumboumtralala ne se limite pas à la Bafouille Incontinente et édite également de la poésie, des nouvelles et des carnets d’artistes. Politique périlleuse autant que démocratique, ces publications aux tirages hyper-limités, sont vendues à des prix dérisoires. Apparemment la loi du marché qui veut que ce qui est rare est cher, ne s’applique pas ici !

    Si Boumboumtralala ne dispose d’aucun kopek, la Bafouille Incontinente
    reçoit une subvention de survie de la part de la Province et de la Ville de Liège. Quant à espérer une vie décente… Il y aurait-il un coup de pouce à espérer des pouvoirs publics ? Sans attendre les (chimériques (?)) largesses, par exemple, de la Communauté française, les bibliothécaires, sensé(e)s exercer quotidiennement leur curiosité littéraire, pourraient, sans anéantir leur budget, améliorer leur offre de périodiques. Un premier pas vers la visibilité non seulement de La Bafouille Incontinente, mais de bien d’autres Revues et intrépides éditeurs.

 

Commenter

 
 

Au fil des couleurs |
Cannepaille |
Vie de Théâtre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA ROULOTTE-SCARABEE
| .:| Graphinistinique |:.
| gepeint